FR ENG
Modèle BMW 3.0 CSL
Année 1973
Puissance 320 CV
Cylindrée 3L

BMW 3.0 CSL

Avec un «L» pour «Leichtbau» en allemand (ou «léger» en français), le coupé 3.0 CSL affiche son penchant pour la compétition. C’est d’ailleurs sous le commandement de Jochen Neerspach, le directeur du département BMW Motorsport, que le coupé 3.0 CSL verra le jour. Prévu pour la route, il n’a d’autre but que de rendre possible l’accès au Championnat Européen de Tourisme. Présenté au salon de Genève 1971, il est équipé du même 6 en ligne de 180 ch que la CS. Le travail s’est donc porté sur la réduction de poids.

Pour pouvoir courir dans une catégorie supérieure en compétition, la cylindrée de la 3.0 CSL évoluera dès 1972 à 3.003 cm3, et la puissance passera à 200 ch.

En compétition, la BMW 3.0 CSL arpentera les circuits de 1973 à 1979, période durant laquelle elle s’adjugera de nombreux titres. Au total, elle ne remportera pas moins de six couronnes en Championnat Européen de Tourisme, ainsi que deux victoires au Mans dans sa catégorie, en 1973 et 1974, respectivement avec les équipages Toine Hezemans/Dieter Quester et Jean-Claude Aubriet/»Depnic». D’autres noms célèbres se succèderont à son volant, d’Henri Pescarolo à Niki Lauda, en passant par Jacky Ickx.

De nombreuses évolutions verront le jour avec des préparations signées Schnitzer ou encore Alpina, cette dernière développant notamment 360 ch (3.500 cm3). La puissance passera même à 435 ch, et jusqu’à 800 ch grâce à l’ajout de turbocompresseurs !

La voiture ici présentée est la voiture qui a participé à deux reprises au Tour de France Automobile ou elle remporta la première place dans sa catégorie aux mains du pilote Jean Hugues Hazard. Cette 3.0 CSL GR2 fait partie des voitures appelées «indépendantes compétition». Elle était préparée en période par un particulier qui allait disputer des compétitions de niveau national ou international et a participé à de multiples reprises au Tour Auto et au Mans Classic, entre les mains de gentlemen drivers.

La 3.0 CSL permet de participer à tout type d’épreuves, que ce soit pour du rallye ou de la piste, cette automobile est redoutable…

BMW 3.0 CSL

Modèle : BMW 3.0 CSL
Année : 1973
Puissance : 320 CV
Cylindrée : 3L

Avec un «L» pour «Leichtbau» en allemand (ou «léger» en français), le coupé 3.0 CSL affiche son penchant pour la compétition. C’est d’ailleurs sous le commandement de Jochen Neerspach, le directeur du département BMW Motorsport, que le coupé 3.0 CSL verra le jour. Prévu pour la route, il n’a d’autre but que de rendre possible l’accès au Championnat Européen de Tourisme. Présenté au salon de Genève 1971, il est équipé du même 6 en ligne de 180 ch que la CS. Le travail s’est donc porté sur la réduction de poids.

Pour pouvoir courir dans une catégorie supérieure en compétition, la cylindrée de la 3.0 CSL évoluera dès 1972 à 3.003 cm3, et la puissance passera à 200 ch.

En compétition, la BMW 3.0 CSL arpentera les circuits de 1973 à 1979, période durant laquelle elle s’adjugera de nombreux titres. Au total, elle ne remportera pas moins de six couronnes en Championnat Européen de Tourisme, ainsi que deux victoires au Mans dans sa catégorie, en 1973 et 1974, respectivement avec les équipages Toine Hezemans/Dieter Quester et Jean-Claude Aubriet/»Depnic». D’autres noms célèbres se succèderont à son volant, d’Henri Pescarolo à Niki Lauda, en passant par Jacky Ickx.

De nombreuses évolutions verront le jour avec des préparations signées Schnitzer ou encore Alpina, cette dernière développant notamment 360 ch (3.500 cm3). La puissance passera même à 435 ch, et jusqu’à 800 ch grâce à l’ajout de turbocompresseurs !

La voiture ici présentée est la voiture qui a participé à deux reprises au Tour de France Automobile ou elle remporta la première place dans sa catégorie aux mains du pilote Jean Hugues Hazard. Cette 3.0 CSL GR2 fait partie des voitures appelées «indépendantes compétition». Elle était préparée en période par un particulier qui allait disputer des compétitions de niveau national ou international et a participé à de multiples reprises au Tour Auto et au Mans Classic, entre les mains de gentlemen drivers.

La 3.0 CSL permet de participer à tout type d’épreuves, que ce soit pour du rallye ou de la piste, cette automobile est redoutable…